Fascination clinique,

Pour la bouffe, la boisson,

Destination maudite,

Vers les mets avariés.

La pourriture s’ inspire,

De mes crises de nausée,

Il n’ y a pas pire ,

De devoir dégueuler,

A moins qu’ avide,

L’ on ne puisse ravaler.

Parlons ainsi gastronomie,

De relents et de gargouillis.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s