Mon esprit alourdi

De ces coquilles de noix,

Qu’ une infâme souris,

Avait pu cacher là,

S’ en va parler aux cieux,

Et demander pourquoi,

Tout à coup parmi eux,

Je me trouve bien là.

A mes côtés Vishnu,

Jésus et puis Allah,

C’ est à coup de bambous,

Qu’ ils se mettent au combat.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s