Les voleurs qui m’ ont pris,

Dans un coin à l’ abri,

Pour dérober l’ obole,

Que j’ allais faire à Dieu,

Sauront subir lumières,

Aveuglantes éphémères,

Torturant de couteaux,

Les péchés idéaux.

Mais quand viendra jugement,

Ganesh sera clément,

Et les transformera,

En gentils petits rats,

M’ amusant moi, maharadja.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s