Qui aime la poésie,

Saura me faire crédit,

M’ accorder plusieurs vies,

Pour poser mes écrits,

Et délivrer la joie,

Ainsi que peine et désarroi,

Sur papier éphémère,

Autant que l’ est la Terre.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s