J’ étais au fond d’ un trou,

Plein de lianes par dessous,

Me tenaient par le cou,

Quand soudain l’ une d’ elle,

Qui me sembla vivante,

Arracha ces ficelles,

Tout le long de la pente.

Mis à jour mon sauveur,

Possédait une trompe,

Ganesh guide de bonheur,

De ma nuit fait la lampe.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s