val

Fermer les yeux c’ est tellement beau

C’ est comme embarquer un bateau

Pour les rivages des rêves anciens

Où le beau est à tous chemins

Alors laissons nous bercer par

La voix qui nous vient de nulle part

Laissons les odeurs et les sons

Nous bercer tout à l’ unisson

Il n’ y a rien de plus beau qu’ un rêve

Qui s’ offre à nous comme une trêve.

Publicités

Une réflexion sur “Comme une trêve

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s