Docteur… bon sang !

Il faut te réveiller,

Les phares bleus bien éteints,

Il faut bien détailler,

Ce maudit lendemain,

Qui comme à l’ habitude,

Sera bien moins serein

Les yeux fixés au sud,

Vers les plus beaux matins,

Derrière médicaments,

Et autres condiments,

Qui font de vie l’ enfer,

Chauffant l’ aube du clair,

De l’ obscur et du pire,

Comme si au fruit bien mûr,

On décide de fuir,

Visage pâle enlacé,

De lèvres palpitantes,

Et les cuisses du passé,

Toujours positionnées,

Que vive les culottes,

Et puis merde… j’ vais aux chiottes !

Publicités

Magiciennes

Des sorcières il ne reste,

Qu’ une bannière qu’ on déteste.

Les magiciennes secrètes,

Etaient pourtant discrètes,

Mais leur savoir perdu,

A jamais dépourvu,

De toute admiration,

« Elles sont folles » disait-on.

Aujourd’ hui elle se cachent, 

Et pratiquent en secret,

Ce que les âmes lâches,

N’ osent pas considérer.